0
https://bobelsblog.com Divorce : comment protéger vos enfants ?
ENFANT, LE COIN DES MAMANS

Divorce : comment protéger vos enfants ?

La famille constitue un point de repère, un cadre de référence essentiel au développement de l’enfant. Ce foyer lui apporte autonomie, indépendance et sécurité.

En effet, l’enfant établit sa vision du monde à partir de son cocon familial, dans lequel les parents lui délivrent ses points de référence, notamment avec leurs comportements envers autrui.

Dans la majeure partie des cas, la séparation se fait de manière intelligente, dans l’intérêt des enfants. 

Malheureusement il existe aussi des parents qui se séparent dans la violence, physique ou verbale, détruisant ainsi le modèle d’amour et de stabilité qu’ils représentaient aux yeux de leurs enfants.

Leur cadre de référence est soudainement brisé, leur équilibre est perturbé et leur monde peut s’écrouler si le travail de préparation n’a pas été fait correctement en amont.

S’il arrive que certains enfants, toutes tranches d’âges confondues ne souffrent pas de cette séparation, il existe une grande majorité pour laquelle cet événement est déstabilisant.

À travers cet article, je souhaite évoquer avec vous les différentes approches à adopter avec les enfants, en fonction de leur tranche d’âge, afin de les préparer au mieux à leur nouvelle réalité.

Je précise simplement que dans un souci de clarté, j’emploierai tout au long de cet article le terme enfantsau pluriel.

Jusqu’à 5-6 ans, Divorce : comment protéger vos enfants ?

Jusqu’à 5-6 ans, les enfants expriment ce qu’il ressentent à travers leur comportement, et leurs actes sont plus explicites que leurs mots.

Il n’est pas rare de les voir régresser à un stade où leur petit monde n’était pas encore menacé. Ainsi, des peurs anciennes peuvent refaire surface, comme la peur du noir ou la peur de s’endormir seul.

Il peuvent perdre la joie de s’amuser tout seuls si un parent n’est pas à proximité.

Il peut également arriver que les enfants se sentent responsables de la séparation et croient que c’est pleinement à cause d’eux qu’un tel drame arrive à la famille.

Même si pour les parents cela paraît évident que les enfants ne sont en rien responsables d’une telle situation, cela ne l’est pas pour eux. Ils ont besoin d’être rassurés sur ce point.

Divorce : comment protéger vos enfants ?

De 6 à 8 ans, Divorce : comment protéger vos enfants ?

À ces âges, la peine ressentie par les enfants est plus marquée, et peut se manifester par de l’agressivité, une grande agitation avec parfois une perte de contrôle.

Divers troubles peuvent également faire leur apparition. Notamment des troubles du sommeil, des troubles de l’appétit et il n’est pas rare de constater des épisodes dépressifs.

Afin d’éviter de transférer votre désarroi vers vos enfants, la première chose à faire est d’expulser votre peine en dehors du cocon familial : en faisant du sport, avec des amis, avec un spécialiste.

À la maison, montrez vous rassurante avec vos enfants et trouvez la juste formulation pour leur annoncer que ce qu’ils ont connu jusque là est sur le point de changer mais qu’en aucun cas votre amour pour eux n’est remis en cause.

Entre 9 et 12 ans, Divorce : comment protéger vos enfants ?

Cette séparation vient perturber le cadre rassurant qui les protège depuis de nombreuses années, et malgré le détachement dont ils font preuve cela provoque un choc interne qui mérite d’être souligné.

Ils tentent d’enfouir leurs émotions (tristesse, peur, angoisse…) derrière une tranquillité apparente afin de s’en prémunir, et pourtant il est essentiel de les extérioriser le plus tôt possible.

Ils commencent à arriver à un âge de responsabilités, et afin de soulager leurs parents de ce nouveau fardeau, ils veulent endosser un rôle de soutien, de meilleur ami, de confident, qu’ils n’ont pourtant pas à avoir.

En effet, cela risque de créer en eux un stress qu’ils ne sont pas prêts à gérer car cela implique de prendre en compte des paramètres qui les dépassent.

Néanmoins, cette nouvelle organisation peut nécessiter une redistribution des rôles, et les enfants de cette tranche d’âge sont à même d’assumer de nouvelles responsabilités.

Même s’ils en sont fiers, prenez en compte qu’ils restent des enfants et vous devez les maintenir dans ce qui correspond à leur âge et ne pas leur demander plus que ce qu’ils peuvent assumer.

Divorce : comment protéger vos enfants ?

De 13 à 17 ans, Divorce : comment protéger vos enfants ?

Dans cette tranche d’âge, nous avons affaire à de grands enfants et la transformation vers l’adulte est en cours : ils sont alors en pleine recherche d’identité.

La séparation vient perturber l’évolution de ces petits adultes en devenir, et vient amplifier la confusion mentale qui s’installe déjà à l’adolescence.

Que vous soyez quittée, ou la personne qui quitte l’autre, il est possible que vos ados expriment leur colère en prononçant à votre égard un jugement des plus tranchants :

si t’étais pas aussi bête ça serait pas arrivé”

de toute façon t’es lâche, c’est bien plus facile de quitter papa”

c’est de ta faute si on en est là”

Dites vous que cette réaction virulente est normale, vous pouvez donc l’anticiper et ne surtout pas prendre leurs paroles pour argent comptant.

Si à travers de cette séparation vous êtes en accord avec vos valeurs, si celle-ci était la meilleure solution pour vous permettre d’avancer alors vous n’avez pas à vous sentir attaquée par leurs propos.

En effet, si cette relation est toxique et absorbe toute votre énergie au point de ne plus être disponible pour vos enfants ou votre travail, alors oui la séparation est plus que nécessaire.

Et dans ce cas, les paroles assassines que pourraient prononcer vos enfants vous atteindront beaucoup moins, car cette séparation est le meilleur choix à faire.

En tant que parent, vous êtes capitaine de navire et vous avez le devoir d’emmener votre tribu à bon port. Comment comptez-vous y parvenir avec une relation toxique qui pompe toutes vos ressources ?

C’est impossible.

On peut également constater un désir de passer le moins de temps possible à la maison, pour le passer avec ses amis, comme pour se donner un instant de répit, avec l’illusion que tout cela n’existe pas.

En parallèle, on peut également observer un élan de responsabilité de la part de vos adolescents. Ces derniers, prennent volontiers en charge leurs frères et sœurs pour vous soulager.

Si cette situation se présente, et bien que cela s’avère être une aide précieuse pour vous, rappelez-vous qu’ils n’ont pas à endosser le rôle d’un deuxième parent, et qu’ils ont avant tout leur propre vie à structurer.

Votre nouveau conjoint, Divorce : comment protéger vos enfants ?

Je souhaite de tout cœur que vous fassiez une belle rencontre après votre séparation, une relation durable en accord avec la nouvelle version de vous.

Mais viendra le moment où vous devrez présenter cette nouvelle personne à vos enfants, et l’intégrer naturellement dans leur quotidien.

Inutile de précipiter l’annonce, ils n’ont pas besoin de connaître tous les détails de votre vie sentimentale.

En revanche, vous pouvez simplement leur dire que vous avez rencontré quelqu’un d’important, qui vous rend heureuse, sans pour autant détailler cette première confidence.

En effet, les enfants ont besoin de plus ou moins de temps pour retrouver une certaine stabilité émotionnelle. Vous devrez donc trouver le meilleur timing avant de leur en dire davantage.

Vos proches vous diront certainement que c’est “trop tôt” ou “trop tard” pour l’annoncer à vos enfants. En réalité, il n’y a pas de durée minimum à respecter.

Tout doit se faire au feeling, de manière progressive, et surtout : ne cherchez pas à vanter les super qualités du nouvel homme de votre vie, au détriment du père de vos enfants.

Cela aura pour effet de dévaloriser votre ex-conjoint, et faire apparaître votre nouveau compagnon comme un remplaçant indésirable alors que vos enfants sont attachés à leur père.

Vous pouvez évoquer son prénom, son activité professionnelle, éventuellement comment vous vous êtes rencontrés, mais ne dépeignez pas ses qualités.

Laissez vos enfants intégrer cette nouvelle information, ce nouveau changement à venir, et se faire leur propre idée du nouveau membre de la famille en fonction de leur ressenti.

Conclusion, Divorce : comment protéger vos enfants ? 

C’est inévitable, un divorce perturbe non seulement la relation entre les deux personnes qui se séparent, mais provoque aussi un dérèglement psychologique chez les enfants.

Cependant, une séparation saine sera toujours préférable à un mariage toxique, et il ne faut surtout pas s’imaginer que rester avec la personne est la meilleure solution pour vos enfants.

En effet, ils ne peuvent pas évoluer correctement s’ils baignent dans les cris, la colère, la rancœur, ou simplement dans une atmosphère étouffante qui a remplacé le cocon d’amour dans lequel il ont vu le jour.

Quoi qu’il arrive, un divorce laissera une blessure dans le cœur de vos enfants car leur environnement affectif et matériel se retrouve soudainement perturbé.

Que vous soyez la personne qui quitte l’autre, ou que vous soyez la personne quittée, la séparation est une opportunité de croissance qui vous donne l’occasion de devenir une meilleure version de vous-même.

À la question : “faut-il rester ensemble pour les enfants?”, la réponse appartient à chacune d’entre vous et sera fonction de votre capacité à fournir le meilleur environnement pour vos enfants.

Prenez en considération que c’est vous qui êtes aux manettes de votre vie familiale. Décidez d’une séparation bienveillante et il y a de fortes chances qu’elle le soit même si cela fait mal à l’origine.

Mettez la communication au centre de votre séparation. Montrez à vos enfants que malgré celle-ci, il est possible de conserver un respect mutuel entre votre ex-conjoint et vous.

Votre responsabilité est de leur fournir une bouée dans cette tempête qui vient soudainement frapper la famille. Et, de leur donner toute la stabilité nécessaire pour traverser les bouleversements de la séparation.

Si vous rencontrez une nouvelle personne et souhaitez vous engager avec ce nouveau conjoint, faites comprendre à vos enfants que l’autre personne ne remplacera en rien le père.

Où que vous soyez, n’oublier surtout pas que tous les enfants ont des droits. Et celui de ne pas souffrir du divorce en fait partie.

J’espère sincèrement que cet article vous a permis d’y voir plus clair sur les différentes situations qui peuvent se présenter à vous lorsque les enfants font partie de l’équation du divorce.

Vous souhaitez échanger à ce sujet ou nous faire partager votre expérience ?

N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires, cela me ferait plaisir d’en discuter avec vous !

 

Aucun commentaire

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    %d blogueurs aiment cette page :